Cocaïne, Crack

Cocaïne et Crack, Qu'est-ce que c'est ?

La cocaïne est une des drogues les plus dangereuses que connaisse l'homme. Elle suscite une très grande dépendance. Dès que l'on se met à en consommer, il devient presque impossible d'échapper à son étreinte. 
Quant au crack (produit dérivé de la cocaïne), c'est encore pire: il provoque déchéance immédiate et violence.

Aujourd'hui, on rencontre ces produits partout. Leur commerce rapporte des milliards à certains. Les consommateurs se recrutent dans tous les milieux. Parfois, les jeunes y sont initiés à l'école, dès l'âge de huit ans. La cocaïne a longtemps eu la réputation d'être une "drogue de riches". Mais on en trouve en ce moment pour moins cher qu'un ticket de cinéma.
En plus d'engendrer une forte dépendance, la cocaïne peut provoquer la mort par suite de problèmes respiratoires, d'hémorragie cérébrale ou d'attaque cardiaque. Lorsqu'une femme qui consomme de la cocaïne ou du crack accouche, son enfant est dépendant de ces produits dès sa naissance. S'il n'en meurt pas, le bébé souffre de nombreux autres problèmes.

Malgré tous ces risques, l'usage de la cocaïne et du crack continue à se répandre. Peut-être simplement parce qu'il est si difficile d'arrêter lorsque l'on a fait le premier pas dans ce long et obscur tunnel qui conduit de façon inévitable à la toxicomanie. Cette publication vous expose les dangers de la cocaïne et du crack. Lisez-la et donnez-en un exemplaire à vos enfants, amis ou à quiconque serait tenté de goûter à ces redoutables produits. Car cette poudre blanche ne détruit pas seulement la vie du consommateur mais aussi celle de son entourage.

On extrait la cocaïne de la feuille du cocaïer (arbuste à coca). Cette préparation a vu le jour aux environs de 1855. On l'utilisait alors comme antidouleur, puis comme tonique. Mais bien des gens en consommaient de plus en plus. C'était le début de la dépendance et des premiers décès. Aussi, dès 1914, les USA ont interdit cette substance dangereuse.

Effets de la cocaïne et du crack

A court terme : De petites quantités de drogue (jusqu'à 100 mg) rendent le consommateur euphorique, plein d'énergie, bavard et mentalement alerte. Il est très sensible aux sens de la vue, de l'ouïe et du toucher. Il peut ressentir durant un moment une diminution du besoin de manger et de dormir.

Mais ces effets ne durent pas: entre 15 et 30 minutes au début, puis entre 5 et 10 minutes au fur et à mesure que se développe la tolérance. C'est alors que le consommateur augmente la quantité et la fréquence.

Des doses de plusieurs centaines de milligrammes ou plus accentuent l'effet. Elles provoquent aussi des comportements bizarres, imprévisibles et violents. Cette drogue peut générer des tremblements, des vertiges, des irritations musculaires et de la paranoïa (maladie de la persécution). Elle peut agir sur le cœur (attaques cardiaques) et interrompre la respiration. 

A long terme : A l'origine, le mot toxicomane est apparu pour décrire les effets secondaires négatifs des consommateurs réguliers de cocaïne. Un usage quotidien prolongé peut conduire à de l'insomnie chronique (incapacité à dormir), à une perte d'appétit d'où un amaigrissement alarmant, à une impuissance sexuelle (les hommes ont du mal à obtenir et à maintenir une érection). On devient psychotique et victime d'hallucinations.

La "descente" de la drogue provoque une profonde dépression qui augmente après chaque prise. Les cocaïnomanes sont prêts à faire n'importe quoi, y compris tuer, pour se procurer leur dose. Et s'ils n'y arrivent pas, ils risquent de se suicider.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site